Interview du quotidien Le Parisien

La bibliothèque Denis-Diderot fait appel jusqu’à samedi à une sophrologue professionnelle pour donner des techniques de relaxation aux lycéens.

L’originalité de l’atelier sophrologie a quelque peu effrayé les lycéens venus réviser ce mardi à la bibliothèque Denis-Diderot à Bondy. Moins d’une dizaine s’est risquée à expérimenter les exercices de Brigitte Noble, qui propose cette initiation jusqu’à samedi à l’attention des candidats au bac, dont les premières épreuves débutent ce lundi.

« Il s’agit d’une préparation mentale pour les rendre plus concentrés, plus vifs, plus réactifs », explique la professionnelle.

Principal outil utilisé, la respiration. En position debout avec une main sur la poitrine, chaque lycéen apprend à se relâcher. Inspirer et surtout bien souffler pour relâcher les muscles et ralentir le rythme le cœur. « Ça rétablit l’équilibre dans le corps. Si vous êtes trop stressés, la respiration monte trop haut et bloque les épaules », poursuit Brigitte Noble.

« Au début de la séance, je ne comprenais pas trop l’intérêt, admet Lisa, en première L. Puis je me suis prise au jeu. Je pense que ça va m’aider pour les épreuves. Parfois, lors des contrôles, j’ai dû mal à écrire tellement je suis tendue. »

« Il faut s’entraîner plusieurs fois par semaine »

Dorine, elle aussi en première L, compte réutiliser ces exercices de relaxation, notamment pour l’épreuve d’oral de français. « Au bac blanc, au moment de lire ma présentation devant l’examinateur, j’étais essoufflée. J’ai dû m’arrêter en lui disant. Excusez-moi, je peux reprendre mon souffle ? »

Même si Mathylde a déjà fait une crise de panique lors du brevet, elle ne voit pas trop l’utilité de la sophrologie. « Je ressens les bienfaits sur le moment, mais sur la durée, je pense que cela ne sert à rien », tranche l’adolescente du lycée Jean-Renoir. « C’est de la mécanique, il faut s’entraîner plusieurs fois par semaine pour que cela devienne naturel. C’est comme pour une langue étrangère, si vous ne connaissez pas le vocabulaire, vous ne trouverez pas les mots pour parler », reprend Brigitte Noble.

Pour elle, le grand apport de la sophrologie, c’est qu’elle ne dicte rien. « La personne assimile les méthodes et les adapte à sa manière à la maison. Ces exercices de relaxation permettent de se sentir plus détendu, de se concentrer davantage et donc d’être plus efficaces ! ».

De mercredi à samedi, à 14 heures. 23, rue Roger-Salengro. Entrée libre. Programme complet de l’Opération révisions dans les bibliothèques et médiathèques d’Est ensemble à retrouver sur www.est-ensemble.fr

Article du 12 juin 2018 du quotidien Le Parisien :

Je remercie le journaliste Romain Chiron du quotidien LE PARISIEN pour son très bon article

http://www.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/bondy-futurs-bacheliers-relaxez-vous-12-06-2018-7768341.php