Les quatre découvertes intérieures

Les quatre découvertes intérieures

La pratique de la sophrologie nous apporte quatre clés d’une meilleure connaissance de nous-mêmes qui passe par notre corps, notre mental, la prise de conscience de l’espace qui nous environne et la temporalité, notre vie dans le temps et l’histoire.

1 Le corps : 

Nous pouvons étudier notre corps sous deux aspects :

• Le corps extérieur : la forme, la silhouette, la peau, les cheveux…

• Le corps intérieur, toute notre biologie : les vaisseaux sanguins, les organes, les os, les muscles, les tissus, les cellules… A noter que les muscles sont le lien entre le corps intérieur et le corps extérieur, puisque sans les voir on perçoit leur forme sous la peau, on les ressent (contraction/décontraction) et on peut les palper. Cela l’est aussi pour les os les plus saillants, perceptibles sous la peau.

2. Le mental : 

C’est un vaste champ de réflexion, depuis l’antiquité les hommes (philosophie, religions, science….) essaient de comprendre ce qui se passe dans notre tête. Impalpable, non visible, notre mental c’est autant le cerveau, l’esprit, la pensée, l’âme, la conscience que l’inconscient. Tout ce qu’il y a dans notre tête et que l’on ne peut pas non plus séparer.

En sophrologie nous parlons plus particulièrement de conscience au sens scientifique du terme :

• Conscience d’exister : nous sommes là, nous sentons notre corps, le chaud, le froid, le confort, la douleur physique, les sensations

• Conscience de sentir : au sens de ressentir par nos cinq sens, lieu de notre rapport au monde et aux autres.

• Conscience de réfléchir : je suis capable de produire des idées, des projets, de mémoriser…

• Conscience de penser : j’imagine, je projette des idées, je rêve pendant mon sommeil

• Conscience d’aimer : vivre c’est aussi ressentir avec son cœur et capter avec son corps. Aimer au sens large, c’est aimer la vie, aimer les autres, aimer savourer ce que l’on mange, aimer son animal domestique, aimer une musique, un film…

Tous ces aspects de notre conscience fonctionnent en totale interaction et constituent l’un des éléments de notre personnalité. Ils font partie intégrante de ce que l’on nomme le champ de conscience.

3. L’espace : 

L’espace est double. Il représente tout ce qui nous entoure, ce qu’il y a autour de nous, les lieux, les objets, les autres personnes. C’est aussi l’espace que nous occupons, notre façon de nous mouvoir, de prendre place et d’exister dans le monde. La sophrologie nous permet d’agrandir notre espace de liberté, de nous épanouir, de vivre à l’aise dans le monde.

4. Le temps : 

La sophrologie unifie l’homme, dans son unité corps/conscience et dans l’histoire de sa vie, passé/présent/ futur.

Accepter le passé qui nous a fait souffrir et grandir, vivre au présent et modeler notre futur à notre bonheur, notre réussite. Telles sont les trois dimensions temporelles que nous révèlent la pratique approfondie de la sophrologie.

La pratique sophrologique augmente considérablement notre champ de conscience, notre rapport au monde et à notre histoire personnelle. Nous devenons plus lucide, plus vif, plus réactif dans le sens constructif et positif. Nous profitons mieux de la vie, dans toutes ses dimensions (sensorielles, relationnelles, personnelles, professionnelles…). Nous nous accueillons avec bienveillance dans toutes nos dimensions (notre corps, notre caractère, notre histoire personnelle et intime, nos activités, nos succès, nos échecs…). Dès l’instant que nous avons fait cette expérience et cette rencontre intérieure, notre corps, notre mental, dans l’espace et le temps, nous osons affirmer qui nous sommes avec confiance et avec une force qui rayonne.

©️ L’article est protégé d’un Copyright. Uniquement avec mon accord vous pouvez cité des extraits de l’article.